SIEGE

Je veux continuer à dire l’histoire des hommes.
Une histoire, pas nécessairement d’aujourd’hui mais qui nous parle, aujourd’hui. Une histoire qui fasse… mouche ! Celle qui tend à nous apprendre qui nous sommes, pour mieux appréhender le fait que l’on vient bien de quelque part et mieux « assiéger » ce quelque part, garantie de la transmutation de ce lieu en mouvement, pour féconder notre avenir.
Laissez-moi vous dire,
j’en ai besoin !
Vous dire que nous sommes frères, vous donner quelque chose que vous vous approprierez si vous le recherchez et à votre volonté. Donnons-nous les moyens de partager cette singulière spécificité humaine. Ce je pense, ce « ça me touche » donc je suis, je suis des vôtres et à mon tour j’échange, je vous échange ce que j’ai.
Je veux faire le siège de la scène… des hommes, je veux éclairer cette scène des hommes, je veux la jouer (?).
Je cherche cette scène que d’aucuns savent si bien dire (écrire) pour la redire à ma façon avec ce que j’ai été, avec ce que je suis, avec ce que je deviendrai. Je fouille le papier, j’y cherche les fulgurances, le fugitif et précieux, je poursuis le fantôme qui me hante. Je suis chasseur de spectre, à la recherche de ce qui est volatil. Il sera ce que je ne montre pas mais qui préside à tout ce que je montre.
Il sera une énergie, ce qu’il y a derrière un sourire ou un regard, cet indescriptible et accessible étoile.

C.T.

0 Replies to “SIEGE”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.