Et si ?

Et si ?
Et si… après des années de « retenues », de soupirs bruyants et de cris juste soufflés, nous revenions !
Retrouver le chemin du Dire, rencontrer à nouveau la vie de l’être, l’amour de la « boîte » et par là s’aromathérapier des « planches », déterrer le bouger, oser le pas vers la terra incognita…

Quelle illusion la lumière nous donne à traverser cette rampe ! Un spectacle ? D’un trait sur des angles utiles, je vois la vague sagement submergente. Et combien est-ce magique !

Une clôture ? (cf. article précédent)
Mais pas de l’amour…
La couleur va venir…

A nos pinceaux (vous ne savez pas encore), à nos notes (également musicales), à nos mots, à nos projections et lignes de fuite et… peut-être le nouveau projet s’élèvera-t-il ?

Bien à vous ! (Dont j’ai revu certains il y a peu, avec tant de joie et de sympathie).

Christian

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.